Eclairage(s) Public(s) n°4 avec Robin Rivaton

Evenement
déc. 16
Evenement

Le vendredi 16 décembre 2016, le Cabinet SAMMAN a eu l’honneur d’accueillir Robin Rivaton, directeur général de Paris Région Entreprises et conseiller politique, qui est venu exposer son analyse de la situation économique française et sa vision des réformes à conduire pour relancer la croissance en France.

Petit-dej Robin Rivaton

Robin Rivaton a d’abord proposé son diagnostic de la situation française qui, selon lui, rend nécessaire l’engagement de réformes structurelles ambitieuses.

Ainsi, la France connaît depuis plusieurs années un taux de chômage très important. Celui-ci, associé à un PIB qui stagne depuis 7 ans, menace la pérennité du système institutionnel traditionnel et notamment du système de protection sociale qui repose sur une croissance de la richesse produite.

Robin Rivaton a également pointé le faible volume d’heures travaillées par adulte qui caractérise la France en comparaison des autres pays de l’OCDE, limitant la contribution de l’emploi à la croissance et encourageant la fuite des capitaux hors de France, ces paramètres ayant dans leur ensemble un impact négatif sur l’activité et l’équilibre du commerce extérieur français.

Ce constat mène, selon Robin Rivaton, à la nécessité d’engager rapidement des réformes en France. Il estime à ce propos que les Français y sont d’autant mieux préparés qu’ils sont aujourd’hui conscients des menaces qui pèsent sur un modèle social auquel ils sont attachés.

Les retraites, qui représentent 12% du PIB (20% des dépenses publiques), seraient en effet les premières affectées en cas de crise économique d’ampleur, causant, comme ce fut le cas en Grèce, un défaut de paiement. Il existe certes des résistances importantes à l’adoption de ces réformes, avec un risque de mobilisation d’ampleur, mais selon Robin Rivaton l’arsenal juridique existant peut permettre d’adopter les réformes nécessaires.

Parmi celles-ci, la réforme du marché du travail est, aux yeux de notre intervenant, une priorité. Peu coûteuse, rapide à mettre en œuvre, elle produit selon lui des effets à 8 mois, là où une réforme fiscale met 3 ans à devenir visible. Il estime également qu’elle conditionne toutes les autres réformes car elle doit permettre, grâce à la baisse du chômage engendrée, de redonner des marges de manœuvre aux finances publiques.

La proposition de Robin Rivaton en matière de réforme du marché du travail couvre plusieurs niveaux d’intervention. S’il est nécessaire d’assouplir l’encadrement des relations de travail (conditions d’entrée et de sortie d’un emploi notamment), ceci ne suffit pas. Une meilleure lisibilité du droit du travail, surtout en ce qui concerne les contrats de travail, afin de restaurer la confiance et la prévisibilité, tant pour les entreprises que pour les salariés, mais aussi la qualité de l’environnement de travail sont des facteurs essentiels d’amélioration du niveau d’emploi et de la productivité. De même, il faut selon lui fonder la réforme du droit du travail sur un dialogue constructif avec les partenaires sociaux.

Robin Rivaton a egalement insisté sur l’importance d’un accompagnement social des 4 à 5 millions de personnes qui sont actuellement sans emploi et de la mise en place d’une politique d’inclusion sur le marché du travail. Il propose notamment de créer une dérogation au SMIC dans le cadre d’un contrat spécial destiné à réintégrer les chômeurs sur le marché du travail.

La concentration de l’essentiel des réformes sur le marché du travail serait, selon lui, destinée à adresser un signal fort de la volonté française de changement, à renouveler l’image de la France à l’étranger et à redonner aux Français confiance en eux.

Les questions de l’audience ont ensuite permis d’approfondir le débat et d’aborder d’autres points tels que la politique de formation, la suppression de postes dans la fonction publique, les conséquences du Brexit, la gouvernance politique en France… Autant de sujets qui ont suscité des échanges nourris entre les personnes présentes dans la salle et notre interlocuteur.